Playhouse Creatures / Filles de scène

Annonce de la parution aux Presses Universitaires du Mirail dans la collection ’Nouvelles Scènes Anglais’ de la traduction de la pièce d’April Angelis, Playhouse Creatures traduite par Claire Larsonneur (EA1569) et Marie Nadia Karsky (EA1569).
 
Le texte bilingue assorti d’un appareil critique est disponible à l’adresse suivante : http://w3.pum.univ-tlse2.fr/ Playhouse-Creatures-Filles-de .html 
 

Playhouse Creatures / Filles de scène

Auteur : April De Angelis
Traduction de Marie Nadia Karsky et Claire Larsonneur
N° ISBN : 978-2-8107-0295-4
PRIX : 14.00 €
Format et nombre de pages : 15 x 21 cm - 204 p.

 

La pièce en deux actes d’April De Angelis met en scène les premières femmes à avoir eu le droit de monter sur la scène anglaise durant la seconde moitié du XVIIe siècle. Le règne de Charles II marque l’hésitation du théâtre et de la société entre une nouvelle ère aux mœurs plus libérales et le renforcement insidieux d’une exploitation des femmes, et en particulier des actrices souvent décriées comme prostituées. Filles de scène montre cinq des plus célèbres actrices de leur temps, Nell Gwyn, Elizabeth Farley, Rebecca Marshall, Doll Common et Mary Betterton. Ces cinq femmes d’âges divers sont les pionnières d’une frontière sociale, sexuelle et artistique dont la conquête n’est toujours pas achevée. La beauté, ses avantages et sa dictature, les salaires indigents, l’inégalité sociale et sexuelle informent le dialogue des cinq actrices en coulisse, faisant écho aux morceaux de bravoure qu’elles interprétaient sur scène. Ainsi on passe du lamento de Cléopâtre sur son lit de mort au quotidien parfois tragique, parfois comique d’actrices et de femmes dont les aspirations et les combats sont toujours d’actualité.

 

April De Angelis fait partie de la nouvelle dramaturgie britannique se penchant avec humour et réalisme sur la société contemporaine. Son œuvre traverse l’histoire britannique depuis la Renaissance jusqu’au XXIe siècle à travers le prisme du sujet féminin et de l’évolution de la condition féminine. Ses pièces telles que Playhouse Creatures (1993) ou A Laughing Matter (2002) mêlent figures historiques et anonymes du milieu du théâtre des XVIIe et XVIIIe siècles. Wanderlust explore le colonialisme de l’ère victorienne tandis qu’ Ironmistress (1989) est une œuvre en vers ayant pour héroïne Lady Charlotte Guest, traductrice et chef d’entreprise du XIXe siècle. Sa dernière pièce, Jumpy (2011), se penche sur les femmes de l’ère contemporaine à travers un dialogue comique intense entre une mère abordant la cinquantaine et sa fille adolescente. Ses pièces sont régulièrement à l’affiche du Royal Court Theatre, du National Theatre et de Broadway.

 

Translating E-Literature

Translating E-Literature

 

Contenu :

 

Contributions écrites au colloque international intitulé "Translating E-Literature" qui a eu lieu du 12 au 14 juin 2012 à l’université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis et à l’université Paris 7 Denis Diderot, organisé par Yves Abrioux (EA 1569), Antoine Cazé (LARCA-UMR 8225), Arnaud Regnauld (EA 1569), Anne-Laure Tissut (EA 4705) et Stéphane Vanderhaeghe (EA 1569), membres du projet de recherche OTNI (Objets Textuels Non Identifiés). Publiées avec l’assistance éditoriale d’Émilie Barbier et Axelle Inarra.

 

This online publication collects the proceedings from the first international conference on translating e-literature, “Translating E-Literature/Traduire la littérature numérique” that took place from June 12 to June 14 at the Universities of Paris 8 Vincennes-Saint-Denis and Paris 7 Denis-Diderot with the support of the Electronic Literature Organization. The conference was organized by Yves Abrioux (EA 1569), Antoine Cazé (LARCA-UMR 8225), Arnaud Regnauld (EA 1569), Anne-Laure Tissut (EA 4705) and Stéphane Vanderhaeghe (EA 1569), all members of OTNI - Objets textuels non identifiés (UTO : Unidentified Textual Objects), a transdisciplinary research project into the evolution of textuality in the digital age. Published with Emilie Barbier and Axelle Inarra’s editorial assistance.

 

Sommaire :

— Préface : Translation in the Age of Digital Reproduction par Arnaud Regnauld

— L’après-midi d’un phonème, or la faune of après-afternoon par Michael Joyce

— Translation, transmutation, transmediation, and transmission in TRANS.MISSION [A.DIALOGUE] : [http://luckysoap.com/generations/transmission.html] par J.R. Carpenter

— Performing Bilingualism par Jerome Fletcher et Lovelace Caden

— Beginning with ‘The Image’ in How It Is when translating certain processes of digital language art par John Cayley

— From Storyspace to Browsers. Translating afternoon, a story into Polish par Mariusz Pisarski

— Carrying across Language and Code par Natalia Fedorova et Nick Montfort

— The Remediation of Russian Avant-Garde Poetry par Jonathan Baillehache

— Verbal Disengagements : Translating Language Games in Annie Abrahams’s Separation/Séparation par Mauro Carassai et Renata Morresi

— Translating E-Literature : Translateral Language par Loss Pequeno Glazier

 

Le sujet digital

LE SUJET DIGITAL, Les Presses du réel / Labex Arts-H2H, 2015.

 

Sous la direction de Claire Larsonneur, Arnaud Regnauld, Pierre Cassou-Noguès et Sara Touiza

 

Quelles recompositions du sujet la numérisation croissante de nos sociétés conduit-elle ? Comment le sujet s’éprouve-t-il lui-même ? Comment se construit-il ? Comment forge-t-il sa place au monde, dans ce nouveau paysage informé par l’ubiquité numérique ? En croisant les points de vue de la philosophie, de la logique, des sciences des médias et de la littérature, l’ouvrage apporte un faisceau de réponses à ce questionnement contemporain. Il explore les traces que l’humain laisse de lui-même – écriture ou archive –, pour les articuler à des problématiques plus larges, artistiques, financières, politiques et économiques.

 

N. K. Hayles, Parole, Ecriture, Code, Presses du réel / Labex Arts-H2H

N. K. Hayles, Parole, Ecriture, Code, Presses du réel/Labex Arts-H2H

 

Edité par Arnaud Regnauld et Emanuele Quinz.

 

Préface d’Arnaud Regnauld.

 

Postface de Charles Ramond.

 

Traduit de l’anglais (américain) par Stéphane Vanderhaeghe (titre original : Speech, Writing, Code – Three World Views, in My Mother Was a Computer, University of Chicago Press, 2005).

 

Une réflexion sur la nécessité d’une pensée du code en tant qu’il structure notre vision du monde au même titre que la parole et l’écriture.

 

Fascinée par ce qu’elle considère comme des similarités troublantes entre les théories littéraires et les modèles scientifiques contemporains, et forte d’une double compétence dans ces deux domaines, N. Katherine Hayles étudie les convergences entre littérature, science et technologie. Plus précisément, ses recherches se sont orientées vers les nouveaux médias, et s’inscrivent pleinement dans le champ des (post)humanités numériques dont elle est l’une des théoriciennes américaines les plus influentes. Dans le présent essai, elle s’interroge sur la nécessité d’une pensée du code en tant qu’il structure notre vision du monde au même titre que la parole et l’écriture.

 

« Parole, écriture, code : chacun de ces systèmes s’accompagne d’une vision du monde qui lui est propre, de technologies qui lui sont associées et de boucles récursives induites par son utilisation. Dans l’évolution qui va de la parole au code, en passant par l’écriture, chaque régime successif réinterprète le(s) système(s) précédent(s), incorporant dans sa dynamique des valeurs antérieures. » N. Katherine Hayles

Subjectivity and Epistemicity

New Book -

Subjectivity and Epistemicity. Corpus, discourse, and literary approaches to stance
Edited by Dylan Glynn & Mette Sjölin
Published with Lund University Press

New Book

 
Subjectivity and Epistemicity. Corpus, discourse, and literary approaches to stance
Dylan Glynn & Mette Sjölin (eds)
Lund University Press

 

This collection brings together diverse approaches to the phenomena of subjectivity and epistemicity in language. The studies originate from three fundamentally different perspectives: literary studies, corpus linguistics and discourse analysis. Despite the differences in these approaches, the studies are all unified by their text-based methodology and a desire to understand how language can be used to express subjectivity and the subject’s knowledge and beliefs. The volume has been brought together with express aim of giving scientists and scholars working on these problems access to distinct yet compatible approaches. It constitutes a valuable collection of text-based research for anyone working on stance taking, epistemic predication or the notion of linguistic subjectivity.

 

 431 pages with indices

 

The book can be ordered via Lund University: www.ht.lu.se/en/serie/lse

E-mail: skriftserier@ht.lu.se

Corpus Methods for Semantics

New Book


Corpus Methods for Semantics. Quantitative studies in polysemy and synonymyAutomatic word wrap
Dylan Glynn & Justyna Robinson
John Benjamins

 

 

This volume seeks to advance and popularise the use of corpus-driven quantitative methods in the study of semantics. The first part presents state-of-the-art research in polysemy and synonymy from a Cognitive Linguistic perspective. The second part presents and explains in a didactic manner each of the statistical techniques used in the first part of the volume. A handbook both for linguists working with statistics in corpus research and for linguists in the fields of polysemy and synonymy.
 
545 pages with indices
 
 
Hardbound
ISBN 9789027223975 | EUR 105.00 | USD 158.00
 
Ebook
ISBN 9789027270337 | EUR 105.00 | USD 158.00

 

Homosexualité et traditions monothéistes. Vers la fin d’un antagonisme ?

Publication de l’ouvrage :

 

Rémy Bethmont, Martine Gross (dir.), Homosexualité et traditions monothéistes. Vers la fin d’un antagonisme ?, Gèneve, Labor et Fides, 12 avril 2017

 

 En librairie le 12 avril 2017 :

 

Présentation et bon de commande de l’ouvrage "Homosexualité et traditions monothéistes. Vers la fin d’un antagonisme ?"

 

Publication. Traduction de "Nantes" (de Jim Dine) par Vincent Broqua

Publication de Nantes de Jim Dine, traduction et postface de Vincent Broqua, dans la collection américaine des éditions joca seria.

 

Réf. : Jim Dine, Nantes, (tr. et postface de Vincent Broqua), Nantes, Joca Seria, 2017.

 

 

http://www.jocaseria.fr/Catalogue/Livres/Fiche%20livre/nantesdine.html

 

A l’occasion de la publication du livre, Jim Dine fera une lecture du texte le mercredi 31 mai 2017 à 19h, à la galerie éof, Paris. Pour plus d’informations : http://doublechange.org/2017/05/16/31-05-17-suzanne-doppelt-jim-dine/

 

Traduire le théâtre. Une communauté d’expérience

Nous avons le plaisir de vous faire part de la publication, aux Presses Universitaires de Vincennes (coll. Théâtres du monde), d’un ouvrage collectif que Marie-Nadia Karsky et Céline Frigau Manning ont coordonné : Traduire le théâtre. Une communauté d’expérience.
 

Ont contribué à ce volume Florence Baillet, Paolo Bellomo, Celia Bense Ferreira Alves, Laurence Campet, Françoise Decroisette, Laetitia Dumont-Lewi, Huguette Hatem, René Loyon, Ida Porfido, Heinz Schwarzinger et Julie Vatain-Corfdir.

 

Avec le soutien de l’EA 1569.

 

Flyer "Traduire le théâtre (...)"

 

Varia. Deuxième numéro de la revue "GLAD"

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du deuxième numéro de GLAD ! Revue sur le langage, le genre, les sexualités, www.revue-glad.org/.


Ce deuxième numéro varia de la revue GLAD ! poursuit son projet d’ouverture interdisciplinaire à différentes approches des questions sur le genre, le langage et les sexualités. Une attention particulière est accordée à l’actualité de la recherche, avec la publication de résumés de thèses récemment soutenues et de comptes rendus d’ouvrages nouvellement publiés. Le numéro défend l’exploration de nouveaux formats de construction et de diffusion des savoirs en publiant notamment une bande dessinée. Aux trois rubriques existantes (« Recherches », « Explorations » et « Créations ») sont venues s’ajouter deux autres : « Chroniques » et « Actualités ».

 

Vous le trouverez en ligne, en libre accès à l’adresse : www.revue-glad.org/115.

 

Vous trouverez également le sommaire de ce deuxième numéro Varia en pièce jointe.

 

En vous souhaitant une excellente lecture.

 

Bien cordialement,

 

Le comité de rédaction,

Julie Abbou, Maria Candea, Alice Coutant, Mona Gérardin-Laverge, Stavroula Katsiki, Noémie Marignier, Lucy Michel et Charlotte Thevenet

 

Pour nous lire :
revue-glad.org


Pour nous écrire :

revue.glad@gmail.com

 

 

Sommaire GLAD n° 2

The Book of Common Prayer : Studies in Religious Transfer, numéro thématique de la Revue Française de Civilisation Britannique

Rémy Bethmont et Aude de Mezerac-Zanetti (dir.), The Book of Common Prayer : Studies in Religious Transfer, numéro thématique de la Revue Française de Civilisation Britannique XXII-1 (2017).
 
Numéro en ligne à l’adresse suivante : https://rfcb.revues.org/1210