Appel à contribution — « Les genres en anglais de spécialité : définitions, méthodologies d’analyse et retombées pédagogiques »

« Les genres en anglais de spécialité :
définitions, méthodologies d’analyse et retombées pédagogiques »

Appel à contributions / Call for papers (scroll down for English version)
Colloque international, 5 et 6 décembre 2019, Université Paris 8

L ́analyse de genre est un sujet clé en anglais de spécialité. Elle trouve son origine dans la linguistique systémique fonctionnelle de Michael Halliday (1985) ainsi que dans les travaux de John Swales (1990) qui l ́a adaptée à la langue de spécialité. Selon Del Hymes (1962), un genre est un « événement de communication » (« communicative event ») qui peut être reconnu grâce à des traits caractéristiques. Une fonction particulière (scientifique, technique, idéologique, officielle, ...) et des conditions spécifiques caractéristiques d ́un échange verbal donnent naissance à un type de production verbale relativement stable d ́un point de vue thématique, compositionnel et stylistique, qui est facilement reconnu par les hommes qui le lisent : article de journal, interview ou biographie (Mikhaïl Bakhtine 1984 : 285) par exemple. Pour J. Swales (1990 : 46), tous les textes appartenant à un même genre ont les mêmes buts communicatifs et des stratégies semblables en ce qui concerne la structure et les choix lexicaux et grammaticaux. Divers auteurs adoptent une perspective ethnographique : Vijay Bhatia (1993 : 13) et Jean-Paul Bronckart (1996 : 111) soutiennent que chaque genre est lié à une communauté précise qui l ́a créé et qui a défini la façon dont il devait être organisé.

Les chercheurs essaient maintenant de décrire ce que J. Swales (2009 : 6) désigne par « genres cachés » (« occluded genres ») : « those that are hidden and out of sight to all but a privileged and expert few ». Jean-Michel Adam a beaucoup travaillé sur la définition des types de textes et insiste sur l ́importance d ́analyser les genres spécifiques et les sous-genres (2001 : 19). John Flowerdew & Alina Wan (2006) décrivent les caractéristiques des lettres de calcul d ́impôt (tax computation letters) ; Anne Magnet et Didier Carnet (2006) ont fait de même pour les lettres aux éditeurs.

Ce colloque se propose de s’intéresser aux genres spécialisés. Il s’agira d’une part de se reposer la
question de leur définition en s’attachant à leur degré de spécialisation ainsi qu’aux méthodologies
d’analyse, et d’autre part d’étudier les retombées didactiques. Comment caractériser les genres cachés (occluded genres) ? Quels genres sont spécialisés et quelle méthode peut-on utiliser pour les analyser ? Peut-on utiliser ces recherches dans des cours destinés à des spécialistes d’autres disciplines ? Dans quelle mesure, la formation des futurs ingénieurs par exemple serait enrichie par l’étude de la rédaction de textes procéduraux en anglais, un type de document qu’ils auront certainement à lire ou à rédiger dans leur vie professionnelle ? On peut également penser à l’importance des articles scientifiques ou des conférences scientifiques ou aux autres types de textes liés aux différents domaines spécialisés (économie, droit, art, journalisme, médecine,...) dont l’étude par les apprenants serait un atout certain pour leur carrière. Il est possible d’étendre le champ de recherche à la Fiction à Substrat Professionnel (FASP), qu’elle soit écrite ou visuelle, et à ses retombées pédagogiques.

Modalités de soumission :

Les propositions de communication sont à adresser en anglais ou en français conjointement à

pour le 20 septembre 2019. Elles comporteront un résumé d’environ 300 mots, un titre, une notice biographique et les coordonnées des intervenants.

Comité d’organisation :

Margaux Coutherut, Université Paris 8, TransCrit : margaux.coutherut@univ-paris8.fr
Gwen Le Cor, Université Paris 8, TransCrit : gwen.le-cor@univ-paris8.fr

Bibliographie 

ADAM, J.-M. (2001) Types de textes ou genres de discours ? Comment classer les textes qui disent
de et comment faire ? Langages. Volume 35. N° 141. 10-27.

BAKHTINE, M. (1984) Esthétique de la création verbale. Paris : Gallimard.

BHATIA, V. (1993) Analysing Genre : Language Use in Professional Settings. Londres : Longman.

BRONCKART, J. P. (1996) Activité langagière : textes et discours. Pour un interactionnisme socio-discursif. Paris : Delachaux et Niestlé.

FLOWERDEW, J. & WAN, A. (2006) Genre Analysis of Tax Computation Letters : How and why Tax Accountant Write the Way they Do. English for Specific Purposes. Volume 25. 133-153.

HALLIDAY, M. A. K. (1985) An Introduction to Functional Grammar. Londres : Arnold.

HYMES, D. (1962) The Ethnography of Speaking. Dans GLADWIN, T. & STURTEVANT, W.C.
(eds.) Anthropology and Human Behavior. Washington : The Anthropological Society of Washington.
13-53.

MAGNET, A. & CARNET, D. (2006) Letters to the Editor : Still Vigorous after all these Years ? A
Presentation of the Discursive and Linguistic Features of the Genre. English for Specific Purposes.
Volume 25. 173-199.

SWALES, J. (1990) Genre Analysis. English in Academic and Research Settings. Cambridge :
Cambridge University Press.

SWALES, J. (2009) World of genre – metaphors of genre. Dans BAZERMAN, C., BONINI A. &

FIGUEIREDO, D. (eds.) Genre in a Changing World. Fort Collins, CO : WAC Clearinghouse and
Parlor Press. 3-16.


 

« Genres in English for Specific Purposes :
definitions, methodologies of analysis and pedagogical interests »

International Symposium, 5-6 December 2019, Paris 8 University

Genre analysis is a key issue in English for Specific Purposes. It originated in systemic functional
linguistics, initiated by Michael Halliday (1985) and in John Swales’ work (1990), who adapted it to
Language for Specific Purposes. For Dell Hymes (1962), a genre is a "communicative event" which can be recognised thanks to characteristic features. A specific function (scientific, technical, ideological, official, ...) and specific conditions that are characteristic of a verbal exchange give birth to a verbal production that is relatively stable from a thematic, compositional and stylistic point of view and that is easily recognised by those who read it : newspaper articles, interviews or biographies (Mikhaïl Bakhtine 1984 : 285) for example. For J. Swales (1990 : 46), all the texts that belong to the same genre have the same communicative goals and have similar strategies concerning both their overall structure and the lexical and grammatical choices that were made. Various authors adopt an ethnographic perspective : for both Vijay Bhatia (1993 : 13) and Jean-Paul Bronckart (1996 : 111), genres are linked to the community that created them and defined the way they are organised.

Researchers are now trying to describe what J. Swales (2009 : 6) calls "occluded genres" : "those that are hidden and out of sight to all but a privileged and expert few". Jean-Michel Adam worked on the definition of text types and insists on the importance of analysing specific genres and subgenres (2001 : 19). John Flowerdew & Alina Wan (2006) characterized tax computation letters ; Anne Magnet & Didier Carnet (2006) did the same for letters to the editor.

This symposium invites papers on specialized genres, focusing on their definition and degree of specialization, as well as on methodologies of analysis, or on their potential didactic impact. How can we characterize “occluded genres” ? Which genres are specialized and what method can we use to analyse them ? Can we use this research in the classroom ? How might the training of future engineers, for example, be improved by the study of how procedural texts are written (a type of document that they will certainly have to read or write in their professional life) ? We can also think about the importance of scientific articles or conferences or other types of texts linked to diverse specialized domains (Economics, Law, Arts, Journalism, Medicine, ...) whose study by learners would surely be an asset for their career. We also welcome papers on FASP (Fiction à Substrat Professionnel), in its written or visual form, as well as on its pedagogical value.

Submission Guidelines :

Please submit your 300 word abstract for September 20th 2019. Proposals should be addressed
to both

and should include a title, as well as biographies and contact information.

Organisation Committee :

Margaux Coutherut, Université Paris 8, TransCrit : margaux.coutherut@univ-paris8.fr
Gwen Le Cor, Université Paris 8, TransCrit : gwen.le-cor@univ-paris8.fr

Bibliography

ADAM, J.-M. (2001) Types de textes ou genres de discours ? Comment classer les textes qui disent
de et comment faire ? Langages. Volume 35. N° 141. 10-27.

BAKHTINE, M. (1984) Esthétique de la création verbale. Paris : Gallimard.

BHATIA, V. (1993) Analysing Genre : Language Use in Professional Settings. Londres : Longman.

BRONCKART, J. P. (1996) Activité langagière : textes et discours. Pour un interactionnisme socio-discursif. Paris : Delachaux et Niestlé.

FLOWERDEW, J. & WAN, A. (2006) Genre Analysis of Tax Computation Letters : How and why Tax Accountant Write the Way they Do. English for Specific Purposes. Volume 25. 133-153.

HALLIDAY, M. A. K. (1985) An Introduction to Functional Grammar. Londres : Arnold.

HYMES, D. (1962) The Ethnography of Speaking. Dans GLADWIN, T. & STURTEVANT, W.C.
(eds.) Anthropology and Human Behavior. Washington : The Anthropological Society of Washington.13-53.

MAGNET, A. & CARNET, D. (2006) Letters to the Editor : Still Vigorous after all these Years ? A Presentation of the Discursive and Linguistic Features of the Genre. English for Specific Purposes. Volume 25. 173-199.

SWALES, J. (1990) Genre Analysis. English in Academic and Research Settings. Cambridge : Cambridge University Press.

SWALES, J. (2009) World of genre – metaphors of genre. Dans BAZERMAN, C., BONINI A. &

FIGUEIREDO, D. (eds.) Genre in a Changing World. Fort Collins, CO : WAC Clearinghouse and
Parlor Press. 3-16.